Cuisine Timoraise | Rouleaux de riz et poulet mijoté au lait de coco et ses petites épices…

Cuisine Timoraise | Rouleaux de riz et poulet mijoté au lait de coco et ses petites épices…

Voici quelque temps, j’ai eu envie de participer au grand jeu de Mamzelle Gwen « Le tour du monde en 232 recettes », et voici le pays que Gwen m’a proposé de mettre à l’honneur : le Timor Oriental !

Oui, alors forcément, le Timor n’est pas vraiment le 1er pays auquel j’aurais pensé, mais téméraire que je suis, j’ai décidé de partir à la découverte des traditions culinaires timoraises… Et là, je dois quand même dire un grand merci à Google !

Présentation du Timor en quelques lignes…

Le Timor est un pays insulaire qui fait partie de la moitié Est l’île de Timor, tandis que la moitié Ouest est occupée par une partie de l’archipel indonésien.

Ile de Timor

Ile de Timor – A l’Est : le Timor Oriental, à l’Ouest : le Timor occidental sous gouvernance indonésienne – Source : Wikipedia

Ancienne colonie portugaise dont les vestiges sont encore présents (langue officielle, religion catholique…), le Timor oriental compte 1 million d’habitants et est le pays le plus pauvre d’Asie. Sa capitale est Dili. Les paysages du Timor sont montagneux (jusqu’à  3000m !) et il semblerait qu’il y ait des endroits magnifiques pour plonger.

Traditions culinaires du Timor Oriental

Bon, c’est bien joli tout ça mais qu’est-ce qu’on mange là-bas ??

Mes recherches m’ont amenée à trouver cette une riche rubrique  wikipédienne intitulée « Manger » :

« La cuisine timoraise est très ressemblante à la cuisine indonésienne (Riz, épices). Chaque région a sa spécialité, comme dans la plupart des pays. En capitale, en raison du grand nombre d’étrangers, on peut trouver des restaurants de cuisine étrangère. »

Ok, merci wiki, j’étais bien avancée tiens… « Du riz et des épices » dans un pays asiatique ? Sans blague… « Chaque région a sa spécialité » Youhou, merci pour l’info :-S

Du coup, j’ai vite compris qu’il fallait que je passe à l’anglais pour trouver des infos, encore que, ce fut très laborieux !

Pour résumer sur la cuisine timoraise :

La cuisine timoraise s’inspire des grandes tendances culinaires indonésiennes, par exemple, l’utilisation de la sauce satay… Les « beans » (haricots) , le corn (mais) ainsi que le riz font partie de l’alimentation de base. Côté viande, l’agneau mijoté et le poulet sont les principales viandes cuisinées, tout ceci, bien sûr, toujours accompagné de riz, haricots ou maïs.

Du coup, j’ai dégoté une petite recette traditionnelle indonésienne, qui est également cuisinée au Timor oriental : le lemper ayam, à base de riz gluant et de poulet mijoté dans du lait de coco, servi avec quelques épices, c’était juste LA recette qu’il me fallait… Avec bien sûr, quelques adaptations, raison pour laquelle je ne l’ai pas intitulée ainsi !

Ingrédients :

  • 1,5 verre de riz gluant
  • 4 cuisses de poulet
  • 4 feuilles de brick
  • 1 cuil. à café de coriandre en graines légèrement concassées au mortier
  • 1 cuil. à café de cumin moulu
  • 1/2 cuil. à café de gingembre moulu
  • 25 cl. de lait de coco
  • 1 cube de volaille
  • 1 gros oignon
  • 2 gousses d’ail frais émincées
  • Sel

Préparation (la veille pour le riz gluant) :

Pour la préparation du riz gluant, je vous renvoie à de nombreux forums sur lesquels vous trouverez votre bonheur, c’est ici que j’ai trouvé le mien.

Le lendemain, après avoir fait trempé votre riz toute la nuit, le cuire à la vapeur pendant 1 heure environ.

Pendant ce temps, faire cuire les cuisses de poulet, sans leur peau, dans une cocotte d’eau bouillante avec 1 cube de volaille, pendant 30 min. environ. Une fois cuites, les sortir de l’eau, puis les découper en émincés.

Faire fondre un gros oignon dans une poêle avec un filet d’huile. Y ajouter les émincés de poulet avec les graines de coriandre concassées, le cumin, le gingembre, l’ail émincé et le lait de coco. Bien remuer et laisser réduire jusqu’à l’obtention d’une préparation onctueuse. Saler.

Faire préchauffer votre four à 200°C.

Dans une assiette, étaler la feuille de brick : déposer un peu de riz, puis une partie de la préparation au poulet dessus (pour savoir où et comment déposer votre riz et votre poulet, pensez d’abord à la façon dont vous aller rouler vos feuilles de brick, ceci vous aidera). Rouler de manière à former une sorte de nem. Le découper en deux partie égales.

Les déposer sur une feuille de papier sulfurisé au fur et à mesure. Répéter l’opération pour les 4 feuilles de brick.

Enfournez-les pendant 10 minutes environ (les bords doivent être légèrement brunis).

Servir avec une salade verte / légumes verts car c’est un plat très complet !

Note :

Traditionnellement, la recette du lemper ayam se sert, non dans des feuilles de brick, mais dans des feuilles de bananier. Sauf que…je n’en ai pas trouvé !

De plus, la recette traditionnelle  fait mention d’un ingrédient : le « trassi » (ou pâte de crevettes), que je n’ai jamais trouvé non plus !

Finalement, la technique traditionnelle employée pour la réalisation du lemper ayam s’apparente à la confection des makis. Et là, j’avoue sans complexe que fréquentant régulièrement de très bons restaurants asiatiques traditionnels, je préfère de loin laisser ces techniques aux professionnels de ces cuisines !

C’est pourquoi j’ai fait une adaptation, à ma façon, de cette recette, très éloignée de la version traditionnelle, mais cela n’en était pas moins délicieux ! Désormais, je suis très curieuse de goûter à la recette originale !



8 commentaires

  1. delph

    Tout d’abord, bravo pour cette recette que j’adopte volontiers !
    Et merci à Mamzelle Gwen, car grâce à son jeu, je découvre pleins de blogs très intéressants tout comme celui-ci. Dommage qu’il n’y ait pas une newsletter à laquelle s’inscrire.


  2. Post author
    Les épices rient !

    @ Mamzelle Gwen : en effet, côté créa, j’ai déjà fait mieux !

    @ delph : Bonjour, et bienvenue ! L’occasion également pour moi de découvrir ton joli blog !
    C’est vrai que ce tour du monde culinaire est une belle initiative ! Elle en a de bonnes idées notre Mamzelle Gwen nationale 😛 !
    En ce qui concerne la newsletter, je suis contente que tu m’en parles. J’y songe très sérieusement, et j’ai d’ailleurs plusieurs solutions en test…
    Dans l’attente, je t’invite à t’abonner au flux RSS des épices rient : http://feeds2.feedburner.com/lespicesrient
    ( + mode d’emploi du flux pour les béotiens : http://www.lesepicesrient.fr/sos-rss )

    Au plaisir de te revoir…

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Afin de vérifier que vous êtes bien un internaute et non un robot, merci de compléter cette opération de mathématique toute simple : *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>