Epaule de cochon de lait laquée aux épices, cuisson au four

Epaule de cochon de lait laquée aux épices, cuisson au four

Le cochon de lait est réputé pour sa chair grassouillette, moelleuse et sa petite saveur délicate aux notes de noisette. J’ai profité des conseils du producteur sur mon marché local, à Amboise, notamment pour le temps de cuisson.

Pour le laquer, j’ai préparé une petite sauce sucrée-salée à base d’épices Barbecue… L’utilisation de ce mélange exceptionnel à base de nigelle et de paprika a révélé de succulentes saveurs barbecue, un régal avec le laquage au miel.. La composition de cette sauce, le mode de cuisson, le temps de cuisson, la réduction finale…conviendront à toutes sortes de rôtis de viandes blanches : volaille, rôti de veau, rôti de porc, gigot, épaule d’agneau etc.

Et puis si vous envisagez de faire cuire un cochon de lait à la broche (entier ou en rôti), vous pouvez utiliser cette sauce pour arroser généreusement votre viande pendant la cuisson. Votre viande sera ainsi toute laquée, fondante, juteuse…miam ! Par contre, préparez un grand volume de sauce de manière à arroser la « bête » tous les 1/4 d’heures.

Epaule de cochon de lait, laquée au miel et épices

Pour accompagner cette épaule, j’ai ajouté dans la recette quelques gousses d’ail et échalotes qui vont confire à la cuisson. Vous pouvez aussi cuisiner quelques jolis petits légumes : jeunes carottes, courgettes, tomates cerises, patates douces…qui se marieront très bien avec cette viande.

Ingrédients :

  • 1 épaule de cochon de lait entière (celle-ci avec os et peau épaisse pesait 1.300 kg)
  • 1 cuil. à café d’épices Barbecue
  • Des gousses d’ail avec la peau (1/2 tête environ)
  • 6 échalotes
  • 2 cuil. à s. de miel toutes fleurs
  • 3 cuil. à s. de vinaigre balsamique
  • 1 cube de bouillon de volaille émietté
  • 25 à 30 cl d’eau environ
  • sel, huile, beurre

Préparation :

  • Préchauffer votre four à 200°C
  • Dans une poêle, mettre un peu d’huile et de beurre afin de dorer la viande côté chair. Ceci étant fait, transvaser le contenu de la poêle dans un plat adéquat pour aller au four (coté peau dans le fond du plat).
  • Dans ce plat, disposez à côté de la viande les gousses d’ail avec la peau ainsi que les échalotes.
  • Dans un récipient, mélangez les ingrédients suivants à peu près dans cet ordre (mélangez bien à chaque fois) :
    – Le cube émietté
    – Le miel
    – Les épices
    – Le sel
    – Le vinaigre balsamique
    – Puis l’eau

  • Recouvrir le plat d’un papier sulfurisé, puis de 2 feuilles d’aluminium et glisser le tout dans le four pour 45 minutes à 200°C puis 1h à 180°C.
  • Après ce temps, sortir le plat, le découvrir et vérifiez votre viande (cuisson) ainsi que le jus. Moi, j’ai constaté que la viande avait rendu un peu plus d’eau que prévu.
  • J’ai donc fait réduire, plein feu sur la gazinière, toute cette sauce afin qu’elle caramélise. Surveillez bien, cette opération prend peu de temps (il ne faudrait pas que le miel devienne âcre !). Arrosez régulièrement la viande pendant la réduction. A l’onctuosité souhaitée, nappez votre épaule de cochon de lait avec ce laquage.
  • Servir votre viande, accompagnée des petites gousses d’ail et échalotes confites au miel.

Vous allez vous régaler !

Infos pratiques...
recipe image
Recette :
Epaule de cochon de lait laquée au four
Publiée le :
Temps de préparation :
Temps de cuisson :
Temps total :
Note moyenne
51star1star1star1star1star Based on 12 Review(s)

3 comments

  1. MBernard

    très bonne recette testée par deux fois.
    Une remarque : sur la quantité de liquide additionnelle qui me semble importante j’ai réduis systématiquement la sauce avant de servir.
    Une proposition : dégustez avec un vinaigre de mangue servi dans un petit ramequin…

    1. Les épices rient !

      @MBernard : Bonjour ! Je vous remercie de votre message et suis ravie que cette recette vous ait donné satisfaction ! Oui, en effet, selon le cochon de lait, il se peut que parfois, certaines viandes rendent un peu plus d’eau. Dans ce cas, vous avez eu le bon réflexe : faire réduire. De façon générale, je préfère qu’il y ait un peu plus de jus que pas assez car c’est toujours plus facile de faire réduire. De plus, on obtient une sauce finale absolument délicieuse… Excellente suggestion pour le vinaigre de mangue…c’est SUPER ! Merci tout plein pour l’idée, bravo !
      A très bientôt et bon dimanche 😉

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Afin de vérifier que vous êtes bien un internaute et non un robot, merci de compléter cette opération de mathématique toute simple : *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>