Réussir vos conserves d’asperges

Réussir vos conserves d’asperges

La saison des asperges bat son plein ! Dans notre région, en Touraine, nous nous situons tout près de grandes zones de cultures d’asperges. Au Sud Ouest de la Touraine, on trouve l’asperge du Pays de Richelieu. C’est une asperge longue, de couleur ivoire, assez charnue. On trouve aussi quelques asperges vertes.

Dans le département d’à côté, le Loir-et-Cher, on trouve l’asperge de Sologne. D’excellente qualité gustative également, l’asperge de Sologne est réputée pour sa finesse et son petit goût de noisette, c’est ma préférée ! Elle est assez longue, d’une belle couleur ivoire avec une pointe qui tend vers le violine. Son calibre est assez aléatoire mais moi, je la préfère assez charnue !

L’asperge se déguste dans son plus simple appareil, cuite à la vapeur, accompagnée d’une sauce hollandaise, d’une mayonnaise maison détendue avec un peu de crème fraîche ou encore d’une bonne sauce vinaigrette maison. Elle se cuisine facilement permet de réaliser de très belles recettes en feuilleté, velouté ou sous forme de flan ! Retrouvez toutes mes recettes à base d’asperge

Belles asperges de Sologne

Toutefois, sa récolte est éphémère (selon la météo, jusque fin mai/début juin dans notre région). Aussi, pour en profiter toute l’année, l’idéal est de réaliser vos propres conserves d’asperges. Mettre ses asperges en conserve est un jeu d’enfant ! Les conserves prises en photo ont été réalisées avec des bocaux spécifiques, à fermeture spécifique. Mais la méthode est adaptée à la réalisation de conserves d’asperges dans tout type de bocaux, y compris les bocaux traditionnels à fermeture mécanique, type Le Parfait. Equipez-vous de pots parfaitement propres, que vous aurez pris soin d’ébouillanter avec leurs joints neufs plusieurs minutes à gros bouillons, et séchés à l’air libre :

Ingrédients :

  • De belles asperges fraîches (le mieux étant de les acheter directement au producteur afin de vous assurer qu’elles n’ont pas passé x jours dans les frigos…)
  • Des bocaux de taille adaptée à la longueur de vos asperges
  • Des joints en caoutchouc de qualité et neufs pour fermer vos bocaux (les joints rouges sont ceux avec lesquels je réussis bien mes conserves) : contrôlez bien vos joints qui doivent être impeccables
  • Jus de citron
  • Sel

Préparation :

  • Épluchez vos asperges à l’aide d’un économe puis vérifiez qu’elles soient toutes à peu près de la même longueur et un peu plus courtes que la hauteur de vos bocaux à conserve.
  • Faire blanchir les asperges dans l’eau salée bouillante, 3 minutes.
  • Les sortir puis bien les refroidir dans un grand bac d’eau fraîche.
  • Faire bouillir un grand volume d’eau.
  • Mettre vos asperges dans des bocaux de taille adaptée, tête en avant car vous conserverez vos bocaux à l’envers : la tête de vos asperges doit donc se situer vers le haut.
  • Remplir les bocaux d’eau bouillante en veillant à vous arrêter à 2cm (au moins !) en dessous du bord
  • Avant de refermer vos bocaux : ajoutez-y 2-3 gouttes de citron + 1 pincée de sel. Veillez aussi à ce que les bords de vos bocaux soient parfaitement propres et secs.
  • Fermez vos bocaux avec des joins de qualité neufs
  • Les faire stériliser pendant 1h30 dans un stérilisateur. Comme pour toute conserve, pensez à mettre un torchon au fond de votre stérilisateur pour éviter que vos bocaux cognent pendant la cuisson…bref, faites comme vous avez l’habitude, n’hésitez pas à consulter différentes méthodes sur internet ou à adapter cette recette à votre stérilisateur, autoclave…
  • Rangez vos bocaux, toujours à l’envers.

Vos questions…mes pistes de réponses :-)

Au secours ! Mes conserves ont débordé !! J’ai pourtant suivi votre recette à la lettre, je ne comprends pas, que s’est-il passé ???

Plusieurs raisons peuvent expliquer le débordement de conserves, rassurez-vous, ça arrive, que ce soit pour les confitures ou les conserves. La conserve, c’est ultra facile mais ce n’est pas du 100% gagnant. Je sais bien…c’est agaçant, mais la cuisine, c’est aussi cela ! On apprend en se trompant, on se perfectionne en ratant. Si vous n’essayez rien dans la vie, il ne se passera rien et vous n’apprendrez rien non plus, alors soyez patient, respirez, ce n’est pas grave et lisez ces quelques explications (liste non exhaustive…) :

  • Il se peut que vos bocaux aient été trop remplis : vos asperges ont rendu de l’eau et paf la girafe, ça déborde. Mettez un peu moins d’eau la prochaine fois : maxi à 2 cm du bord.
  • Les bords de vos bocaux n’étaient pas parfaitement propres : quelques impuretés ici et là et…vos bocaux ne sont plus hermétiques, résultat, ça déborde.
  • Les joints présentent des défauts : c’est le cas le plus fréquent, certains joints ne sont pas de bonne qualité et compromettent l’herméticité de vos conserves. Il se peut que vous tombiez sur un joint défectueux ou carrément sur une série. Cela m’est déjà arrivé.
Infos pratiques...
Recette :
Réussir vos conserves d'asperges
Publiée le :
Temps de préparation :
Temps de cuisson :
Temps total :
Note moyenne
5 Based on 6 Review(s)


Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Afin de vérifier que vous êtes bien un internaute et non un robot, merci de compléter cette opération de mathématique toute simple : *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>