Skip to content Skip to sidebar Skip to footer

Échine de Porc fondante mijotée en cocotte, gousses d’ail confites en chemise

Découvrez une recette réconfortante et délicieusement parfumée qui met à l’honneur un morceau savoureux : l’échine de porc, mijotée avec des gousses d’ail rose de Lautrec, confites en chemise… Cette recette d’échine de porc fondante, mijotée en cocotte est très facile et rapide à réaliser ! Une fois que votre cuisson est lancée, posez le couvercle de votre cocotte et c’est terminé, vous n’avez plus rien à faire, qu’à patienter… Si vous être débutant(e) en cuisine, si vous avez envie de vous lancer dans la réalisation d’un rôti de porc en cocotte, vous allez vous régaler !

Aujourd’hui, je vous propose encore bien mieux qu’un rôti de porc : je vous invite à cuisiner un morceau de porc dans l’échine, avec os. Ce morceau est généralement bon marché, proposé entre 8 et 12 € le kilo. Son faible prix permet de se tourner vers une viande de qualité, fermière. Comme la viande va cuire sur l’os et mijoter lentement en cocotte, vous allez obtenir un plat savoureux avec une viande goûteuse, tendre et juteuse

Un rôti de porc mijoté avec des gousses d’ail rose de Lautrec, confites en chemise…

Rôti de porc dans l'échine mijoté en cocotte, ail rose de Lautrec

Pour parfumer délicieusement ce plat, j’ai ajouté de l’ail rose de Lautrec : c’est la saison ! Il s’agit de belles gousses blanches aussi croquantes que des amandes fraiches ! Elles sont presque printanières puisqu’on les récolte en juin et surtout, elles sont absolument délicieuses et très douces ! Chaque tête d’ail entière se caractérise par une superbe couleur comme si elle avait été peinte au pinceau, dans les tons rose pâle à rose soutenu. De vraies beautés !

L’ail rose de Lautrec est cultivé dans le Tarn, dans le respect d’un cahier des charges strict. Qualité, traçabilité, l’ail de Lautrec mérite vraiment son IGP et son Label Rouge (depuis 1966 !!). C’est un produit exceptionnel, de grande gastronomie, tout à fait accessible.

L’ail occupe une place centrale dans cette recette. Lorsqu’il est confit en chemise, c’est-à-dire qu’il mijote doucement en cocotte dans le jus de cuisson avec son enveloppe, l’ail devient doux et crémeux, pour révéler une saveur subtile. Cette technique de cuisson sublime l’ail rose qui, une fois confit, crée une harmonie de saveurs merveilleuses avec la viande de porc.

Comment cuire un rôti de porc tendre et fondant en cocotte ?


Cuisson en cocotte en fonte ou dans un plat ? Je vous propose les 2 versions 🙂

Comme vous le savez, je suis passionnée par les cuissons mijotées, tout particulièrement par les plats mijotés en cocotte. Mais je vais aussi vous rassurer : si vous ne possédez pas de cocotte étanche à la cuisson (par exemple : une cocotte en fonte de qualité type Staub ou Le Creuset), vous pouvez parfaitement utiliser un plat de cuisson. Votre cuisson sera réussie car je vous explique comment faire.

Vous pouvez réaliser cette recette en utilisant un plat creux (type plat en pyrex ou en terre) qui aura des bords d’une hauteur de 5 cm minimum environ pour accueillir le jus de cuisson. Aussi pour la cuisson, afin de ne pas perdre la vapeur et le jus de cuisson, votre plat sera recouvert de plusieurs feuilles : papier sulfurisé et papier aluminium pour envelopper l’ensemble. Et vous verrez, le résultat sera super.

Les épices que j’ai utilisées et qui font toute la différence !

Pour parfumer mon rôti, je le saupoudre avec mes Epices à Rôtisserie. Ce mélange est délicieux car il donne des saveurs inimitables à mes poulets rôtis au four, aux grillades à la poêle ou cuites au barbecue. Je l’utilise tout au long de l’année y compris sur mes plats de viandes mijotés, mes poissons ou légumes cuisinés. Sa jolie couleur orangée est apportée grâce au curcuma ! Votre viande va se colorer, naturellement, avec de magnifiques teines dorées, appétissantes, apportant de délicieuses saveurs et arômes. Ce mélange étant déjà salé, on évitera de mettre du sel en + sur le plat.

Vous pouvez retrouver ici toutes mes recettes réalisées avec les épices à rôtisserie. Et puis si vous avez envie de vous procurer ces épices, je vous ai mis le lien dans la liste des ingrédients, comme d’habitude 😉

J’ajoute à mon rôti de belles feuilles de sauge fraîchement cueillie dans mon jardin qui sentent divinement bon et vont parfumer mon jus de cuisson. Ah… la sauge … 🥰

Rôti de porc dans l'échine mijoté en cocotte, ail rose de Lautrec

La recette

Ingrédients

  • 1 rôti de porc fermier dans l’échine avec os = 1 kg => pour 4 à 5 personnes maximum (voir pourquoi je choisis de cuisiner CE morceau)
  • 2 à 3 gousses d’ail rose de Lautrec par personne. Ceci en fonction de la grosseur des gousses. Mais on peut soit en mettre plus ou bien en mettre moins !
  • Epices : 1 grosse cuillère à soupe bombée d’Épices à Rôtisserie qui seront saupoudrées tout autour du rôti => épices de la boutique La Cuisine des Epices
  • 25 cl de vin blanc sec et parfumé. Ici du sauvignon de Touraine.
  • ½ cube de bouillon de volaille Maggi
  • 1 oignon moyen émincé + 1 échalote émincée de belle taille
  • 5 à 6 belles feuilles de sauge fraiche, ou, si vous n’avez pas de sauge mettre quelques brins de persil ou différentes plantes aromatiques du jardin !
  • Huile, beurre, un peu d’eau, sel, poivre

Préparation de votre rôti de porc fondant mijoté en cocotte, gousses d’ail confites en chemise

I. La préparation de la viande et des condiments

  1. Mettre entre 2 et 5 cuillères à soupe d’huile dans la cocotte (ou dans une poêle si vous réalisez cette recette dans un plat) afin de faire fondre doucement chaque condiment, individuellement : oignon, échalote, gousses d’ail, sauge. On ne les fait pas dorer, mais fondre doucement. Ces derniers seront ensuite réservés au fur et à mesure sur une assiette. Voir mes explications au bas de la recette.
  2. Mettre le vin blanc dans une petite casserole pour l’amener à une petite ébullition durant juste 1 ou 2 minutes, afin de faire évaporer, légèrement, l’alcool.
  3. Mettre à chauffer un peu d’eau.
  4. Avant de poser le rôti sur le fond de la cocotte, le saupoudrer généreusement avec les EPICES à ROTISSERIE sur toutes ses faces. On n’ajoute pas de sel car ce mélange d’épices en contient. On ajoutera un peu de sel seulement sur la fin + 2 ou 3 tours de moulin à poivre.
  5. Mettre le morceau de viande, enrobé d’épices, dans la cocotte sans le faire dorer, dans l’huile parfumée qui a servi à faire fondre les condiments. (Si vous réalisez votre recette dans un plat, versez l’huile de cuisson des condiments dans le fond de votre plat, là où vous déposerez votre rôti). Déposez les condiments fondus tout autour du rôti : oignons, gousses d’ail, échalote, sauge. Versez le vin blanc à côté du rôti (pas dessus le rôti afin de ne pas retirer ou diluer les épices !!). Ajoutez, en + environ 10 à 15 cl d’eau. Sur le liquide dans la cocotte, émiettez le ½ cube de bouillon de volaille.
  6. Fermez la cocotte avec le couvercle, ou fermez votre plat, avec d’abord une feuille de papier sulfurisé, puis ensuite par-dessus ajoutez 1 ou 2 feuilles d’aluminium. Le jus doit rester dans le plat et non pas dans le four sous la forme de buée !

II. La cuisson mijotée au four, en cocotte ou dans un plat

  1. Démarrage de la cuisson à froid. Mettre la cocotte (ou le plat) dans le four froid. Réglez le thermostat sur 200°C chaleur tournante durant 20 minutes environ puis baisser à 170 – 175°C. Laissez mijoter environ 1h30.
  2. Puis vérifiez où en est le degré de cuisson et si le niveau de jus est bien ? Recouvrir le plat. Prolongez la cuisson s’il le faut, et le temps qu’il faut, afin que la viande soit toute moelleuse !
  3. La tendreté du rôti est parfaite, lorsque la viande se détache toute seule de l’os. Ceci est un excellent point de repère. Les morceaux de porc fermier français nécessitent, parfois, un temps de mijotage un peu plus long ! Cette observation est valable en particulier si votre morceau est + gros ou + lourd.

III. Dorage de votre viande, au four

  1. Faire dorer votre rôti : le mijotage étant terminé, découvrir le plat. Déposez sur la surface du rôti, quelques lamelles de beurre. A découvert, poursuivez la cuisson en mettant le thermostat à 180°C chaleur tournante, entre 15 à 20 minutes ici. Jusqu’à ce que la viande soit dorée et croustillante ! Dès que le rôti commence à grésiller, qu’il prend une jolie couleur dorée croustillante, sortir la cocotte ou le plat du four. Je précise que : si votre rôti est caramélisé au bout de 5 à 10 minutes alors sortez le du four, n’attendez pas “15 minutes parce que c’est écrit dans la recette“. C’est à vous de vous adapter 😉
  2. Donez 2 à 3 tours de moulin à poivre sur votre rôti + un petit voile de sel, léger… Pas besoin de couteau pour découper le rôti, la fourchette peut suffire si votre cuisson est fondante.

Cette échine de porc mijotée est un plat absolument délicieux, qui peut être réchauffé (donc être préparé la veille). L’échine de porc est un morceau à prix tout à fait abordable en ce moment ce qui fait de cette recette un plat bon marché, vraiment excellent. En y ajoutant des girolles ou des morilles, vous obtiendrez un vrai repas de fête !

FAQ : questions-réponses et conseils pour réussir votre recette !

Cliquez sur les questions pour dérouler les réponses…

Naturellement, rien ne vaut le confort d’une cuisson dans une cocotte haut de gamme. Mais une belle cocotte, c’est un investissement. Je vais donc simplement vous conseiller, à titre indicatif, si un jour vous avez envie de faire un investissement de qualité pour votre cuisine, d’acheter du matériel haut de gamme. Il existe des cocottes fabriquées en France selon un procédé industriel traditionnel et garantie à vie : par exemple les cocottes Staub ou Le Creuset. Je vous conseille ce type d’achat plutôt qu’une cocotte intermédiaire un peu moins chère, fabriquée en Chine, garantie 2 ans (type Cookut à plus de 100€ quand même). C’est mon avis, forcément subjectif, mais je peux vous assurer qu’il y a une grande différence de résultat entre des cocottes moyenne gamme et des cocottes haut de gamme 🙂

Si vous n’avez pas ce type d’équipement, il n’y a aucun souci, rassurez-vous : vous pouvez réaliser cette recette en utilisant un plat creux (type plat en pyrex ou en terre) qui aura des bords d’une hauteur de 5 cm minimum environ pour accueillir le jus de cuisson. Aussi pour la cuisson, afin de ne pas perdre la vapeur et le jus de cuisson, ce plat sera recouvert de plusieurs feuilles : papier sulfurisé et papier aluminium pour envelopper l’ensemble. Et vous verrez, ce sera très très bien.

C’est avec l’échine de porc que j’ai souhaité réaliser cette recette et non pas avec un morceau dans le filet. Le filet de porc n’aurait pas ce rendu tout moelleux, juteux, tendre… tout simplement parce que la viande dans le filet est maigre. La structure de la viande n’a rien à voir. J’aime bien le filet, mais je ne l’utilise pas pour les cuissons mijotées.

L’échine de porc est légèrement grassouillette ce qui rend le rôti moelleux. C’est le morceau de la partie supérieure du cou. La viande est très persillée, tendre et goûteuse. De préférence, choisissez un morceau de porc fermier. Ah oui et dernière chose : pensez aussi à sortir la viande du froid au moins 1 à 2 heures avant de faire la recette. Ce sera mieux !

Avant de mettre en cuisson le rôti, je prends le temps de faire fondre chaque condiment, un par un. Puis je les réserve sur une assiette au fur et à mesure. On ne fait donc surtout pas dorer les condiments (oignons, gousses d’ail, échalote, feuilles de sauge au parfum si exceptionnel…). Le but de cette opération est de réaliser une huile très parfumée, qui servira à la cuisson. Ce sont ses petits détails qui font toute la différence et contribuent aux délicieuses saveurs de cette recette.

Oui, absolument : plusieurs heures avant, voire la veille ! C’est un plat qui se réchauffe bien. Vous le ferez réchauffer tout doucement, jusqu’à ce qu’il soit très chaud à coeur.

Je vous conseille absolument un vin blanc sec et fruité. Par chez nous, en Touraine, le Sauvignon blanc est parfait. Cela peut être un Muscadet, un Entre-deux-Mer…

Print Friendly, PDF & Email


Les recettes vous sont proposées gratuitement et avec plaisir pour une utilisation limitée strictement à un cadre privé et familial. Les recettes, ainsi que l'ensemble des textes et photos de ce site ne sont pas libres de droits. Les contenus sont la propriété de l'auteur du site et sont protégés par le code de la propriété intellectuelle.
Toute reproduction ou utilisation sans une autorisation préalable écrite de l'auteur est strictement interdite. Egalement, toute utilisation des contenus de ce site dans un cadre public et/ou dans le cadre d'une activité économique est interdite.

Les épices rient !


Infos pratiques...
recipe image
Recette :
Échine de Porc fondante, mijotée en cocotte, gousses d'ail confites en chemise
Publiée le :
Temps de préparation :
Temps de cuisson :
Temps total :
Note moyenne
51star1star1star1star1star Based on 1 Review(s)

Laisser un commentaire

Depuis 2007, Les épices rient ! est le site n°1 en France spécialiste de la cuisine aux épices. Plusieurs centaines de recettes vous attendent, faciles à préparer : cocktails, amuse-bouche, plats mijotés, desserts… Chaque recette a été préparée avec ❤️

©Les épices rient ! 2007 – 2024
Les photographies et textes de ce site ne sont pas libres de droit : ils ne peuvent être reproduits sur aucun autre support, sauf avis contraire ou autorisation écrite du propriétaire du site.
Mentions légalesConfidentialité des données