Terrine de poisson aux plantes sauvages

Cette terrine de poisson est goûteuse et très simple à préparer. J’ai réalisé cette recette à plusieurs reprises toujours avec succès, avec différents poissons : merlan, sole, dorade… L’idée, c’est de choisir des filets de poisson blanc, avec peu ou pas d’arêtes. Le choix du poisson sera guidé par vos envies…je vous ai mis quelques exemples (réussis) de poissons avec lesquels j’ai déjà réalisé cette terrine.

Pour relever ma terrine, j’ai utilisé mon merveilleux mélange de Plantes Sauvages…qui restitue des arômes incroyables dans cette terrine. Ce mélange est à base d’orties, d’ail des ours et de livèche (appelée aussi ache des montagnes, céleri perpétuel etc.). Ces plantes, en plus de leurs multiples bienfaits, ont un arôme unique ! L’avantage de l’ail des ours est qu’il n’incommode pas comme le fait parfois l’ail frais. Ces 3 plantes ont été cultivées avec professionnalisme et sont issues d’une agriculture biologique. Vous pouvez trouver ce mélange en cliquant sur le lien que je vous ai mis dans la liste des ingrédients 😉

La décoration de cette terrine de poisson est réalisée simplement avec quelques très jeunes pousses d’orties.

Terrine de poisson aux plantes sauvageIngrédients :

Pour une grande terrine de 2 litres environ (ou 2 petites terrines)

  • 700g de filets de poisson blanc (ici, il s’agissait de filets de dorade)
  • 500g de crème épaisse entière (1 grand pot)
  • 50g de crème liquide entière
  • 3 grosses cuil. à s. bombées de mélange Plantes Sauvages de La Cuisine des Epices + 1 cuil. à café bombée de gingembre moulu
  • 1 gros oeuf entier + 2 blancs
  • 6 feuilles de gélatine (soit environ 12g)
  • Jus de citron, sel, poivre

Préparation :

Préparez votre terrine de poisson la veille pour le lendemain.

  1. Mettre à préchauffer le four à 160°C avec la plaque lèche-frite contenant de l’eau déjà chaude. Celle-ci fera office de bain-marie.
  2. Mettre les feuilles de gélatine dans un grand volume d’eau froide
  3. Coupez les filets de poisson en gros morceaux. En réserver un tiers, au frais.
  4. Dans un robot équipé d’un bol d’une contenance de 2l environ, mixer les deux-tiers de poisson restant, environ 10-15 sec à vitesse moyenne. Il faut juste qu’ils soient mixés. Laisser le tout dans le bol du robot.
  5. Ajoutez à cette préparation : le grand pot de crème fraîche + le gingembre + le mélange de plantes sauvages + une bonne dose de jus de citron (au moins 7/8 cuil. à s.) + pas mal de sel et de poivre. Mixer quelques secondes, juste pour mélanger. Laissez cet appareil dans le bol du robot.
  6. Dans une petite casserole, faire chauffer les 50g de crème liquide tout doucement. Une fois tiède, ajouter hors du feu la gélatine essorée, bien mélanger. Ajouter ce mélange à l’appareil à base de poisson. Dans un petit bol, mélangez l’oeuf entier + les 2 blancs => ajoutez ce mélange à l’appareil à base de poisson. Mixez une dernière fois, juste pour mélanger.
  7. Dans un moule à terrine, d’une contenance d’environ 2,5 litres, préalablement beurré, versez la moitié de l’appareil. Dessus, déposez les morceaux de poisson mis de côté, puis versez délicatement le restant de l’appareil. Enfourner en baissant le thermostat à 140°C (position chaleur traditionnelle, non tournante). Ce mode de cuisson douce au bain-marie évite que la terrine croûte, brunisse sur le dessus, ce n’est pas pareil que pour une terrine charcutière qui elle sera toute dorée en fin de cuisson.
  8. Durée de la cuisson : variable…ici 1h15. Votre terrine sera cuite avec une t° à coeur à 65-70°C. Ici, on a atteint 70°C et le démoulage était parfait le lendemain.
  9. Laisser refroidir votre terrine puis faire prendre au frais une nuit. A déguster froide mais pas glacée, accompagnée d’une salade…

Les textes et photographies ne sont pas libres de droit et sont la propriété de www.lesepicesrient.fr . Toute copie/utilisation/reproduction, même partielle, n’est pas autorisée, merci de votre compréhension.
Infos pratiques...
recipe image
Recette :
Terrine de sole aux plantes sauvages
Publiée le :
Temps de préparation :
Temps de cuisson :
Temps total :
Note moyenne
51star1star1star1star1star Based on 5 Review(s)

Partager sur les réseaux sociaux

Laissez-moi un petit message au sujet de cet article...

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Afin de vérifier que vous êtes bien un internaute et non un robot, merci de compléter cette opération de mathématique toute simple : *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

3 Commentaires
  • meteo Nimes
    3 septembre 2014

    Très jolie terrine
    J’adore!!!!!!!!!!!!!!
    Merci pour le partage de cette belle recette

  • Reibel
    13 août 2015

    Bonjour,
    j’ai réalisé votre recette de terrine de sole hier et nous l’avons entamé aujourd’hui. j’ai tout suivi à la lettre et tout s’est bien déroulé.
    N’ayant aucune possibilité d’avoir toutes les herbes sauvages, je les ai remplacé par du persil plat, de l’aneth et de la ciboulette coupée en très petits tronçons.La seule chose qui me pose un petit problème, est la quantité de la crème épaisse à 15%: elle est égale à celle des soles ( fraîchement pêchées à Biarritz par mon mari!) et j’ai l’impression que cette crème domine totalement la sole dont on ne trouve pour ainsi dire pas le goût. Pourrait-on à votre avis réduire la quantité de crème et éventuellement la remplacer par un ou deux oeufs de plus?Quand je fais la terrine de lotte, je ne mets très peu de crème, mais 6 oeufs par kilo de lotte. Dites-moi ce que vous en pensez.
    Merci d’avance et à d’autres belles recettes!
    Cordialement,
    Sabine

  • Les épices rient !
    13 août 2015

    @Sabine : Bonjour et merci de votre retour très intéressant ! Je viens répondre à votre remarque :
    – Sur la quantité de crème épaisse : je mets cette quantité de crème car je n’utilise pas beaucoup d’oeufs (2 oeufs entiers + 2 blancs). Ajouter 6 oeufs dans une terrine de poisson aussi fin que la sole me semble trop par rapport à mes habitudes, je n’aime pas trop le goût de l’oeuf. Les crèmes épaisses n’ont pas toutes le même goût ni la même consistance. Certaines, je vous l’accorde, sont trop fortes à certains moments de l’année (lié au goût du lait qui varie dans l’année). Là, pour nous tous, c’était parfait.
    – Il est fort probable que le rendu gustatif que vous ayez obtenu soit beaucoup lié au mélange de plantes sauvages que vous n’avez pas pu utiliser dans la recette. C’est un mélange très particulier que je conseille d’utiliser, très aromatique et dont les arômes apportent beaucoup d’équilibre entre les ingrédients. Je ne saurais donc dire si les herbes que vous avez utilisées sont appropriées au volume de crème.
    – Voici une suggestion par rapport à votre message : pourquoi n’essayez-vous pas de diminuer légèrement la crème fraîche, ajouter 1 oeuf à la recette et mettre un peu d’agar agar pour la tenue ? Après, libre à vous de vous laisser guider par votre intuition qui a l’air déjà bien développée 😉
    Bonne cuisine et à bientôt !