Skip to content Skip to sidebar Skip to footer

Gâteau chocolat passion sur croustillant aux noisettes, glaçage rocher

Print Friendly, PDF & Email

Ce dessert est inspiré du “Gâteau des champions” de Christophe Michalak. C’est une adaptation que j’ai affiné au fil des ans, après plusieurs réalisations.

La base de ce gâteau est un croustillant noisettes. Dessus, j’ai réalisé une mousse chocolat-passion, à base de chocolat au lait, chocolat noir, chantilly maison, avec un sabayon de fruits de la passion. Enfin, j’ai terminé avec un glaçage rocher…

C’est un dessert facile à réaliser si vous avez déjà réalisé des gâteaux avec différentes couches de préparation.

Ingrédients (pour un moule à charnières de 15-16cm de diamètre) :

Pour le croustillant de noisettes

  • 80g de gavottes
  • 80g de gianduja lait noisette
  • 15g de noisettes entières
  • 1 pincée de sel fin

Pour la mousse chocolat/passion

  • 50g de purée de fruits de la passion*
  • 1 œuf (le jaune)
  • 90g de pastilles de chocolat au lait (j’utilise les pastilles Valrhona Jivara 40%)
  • 30g de pastilles de chocolat noir 70% (j’utilise les pastilles Valrhona Guanaja 70%)
  • 150g de crème liquide entière très froide (type Fleurette 30%, placée au froid 24h avant)
  • 85g de lait demi-écrémé
  • 1 feuille de gélatine alimentaire

Pour le glaçage

  • 70g d’amandes + 50g de noisettes
  • 100g de pastilles de chocolat noir 70% (j’utilise les pastilles Valrhona Guanaja 70%)
  • 200g de pastilles de chocolat au lait 40% (j’utilise les pastilles Valrhona Jivara 40%)
  • 50g d’huile de pépins de raisin

Décoration

  • Pensez-y ! Décor en chocolat, noisettes caramélisées…

Préparation (la veille) :

  1. Commencer par le croustillant de noisette : faites torréfier les noisettes une dizaine de minutes, au four à 150°C (vous pouvez aussi en profiter pour faire torréfier les noisettes et amandes du glaçage, qui seront utilisées le lendemain, cela vous permettra d’économiser l’énergie de votre four !). Laisser refroidir les noisettes puis les concasser très grossièrement à l’aide d’un couteau. Faire fondre le gianduja à feu doux au bain marie. Ajouter le sel et les noisettes grillées concassées. Mélangez le tout à l’aide d’une cuillère. Ajoutez les gavottes concassées, bien mélanger et déposez cette préparation dans le fond de votre moule à charnières. Tassez bien ! Puis réserver au frais, vous pouvez même mettre au congélateur.
  2. Poursuivre avec la réalisation de la mousse chocolat/passion : mélangez la purée de passion + le jaune d’œuf dans un récipient type bain-marie, chauffer à feu doux et fouettez l’ensemble comme pour faire un sabayon, jusqu’à l’obtention d’un mélange onctueux.
  3. Faire tremper la gélatine dans un grand saladier d’eau froide. Placer les fouets de votre batteur + un saladier au congélateur.
  4. Placer les pastilles de chocolats dans un saladier. Faire bouillir le lait, quand il bout, hors du feu, ajouter la feuille de gélatine essorée. Mélanger. Sans attendre, versez le lait très chaud sur le chocolat. Mélangez bien à la maryse pour faire fondre le chocolat, jusqu’à obtenir une préparation lisse, homogène.
  5. Ajouter le sabayon. Mélanger jusqu’à obtenir un mélange bien brillant.
  6. Montez votre crème liquide très froide en chantilly, l’ajouter délicatement au mélange à l’aide d’une maryse. Dresser dans le cercle sur le croustillant (aidez-vous d’une spatule afin que le mélange soit bien lisse). Mettre au congélateur jusqu’au lendemain matin.

Le lendemain, jour de la dégustation (le matin !) :

  1. Préparez votre glaçage : faire torréfier (si ce n’est pas déjà fait la veille) les noisettes et les amandes. 10 à 15 minutes au four à 150°C, chaleur tournante. Les sortir du four. Quand elles ont refroidi, les concasser assez finement.
  2. Faire fondre, au bain marie, les pastilles de chocolat. Ajoutez l’huile puis les noisettes et amandes concassées. Bien mélanger. Maintenir cette préparation tiède : à 35°C.
  3. Sortir le gâteau du congélateur, le décercler et le déposer sur une grille. Disposez des feuilles de papier aluminium sous votre grille ou bien un plat à tarte si vous avez envie de récupérer votre glaçage.
  4. Vérifiez les côtés, certains pâtissiers égalisent les côtés pour que le gâteau une fois glacé soit bien lisse. Versez votre glaçage sur le gâteau en une fois. Commencez par le milieu en réalisant un tourbillon rapidement vers l’extérieur de votre gâteau. Laissez la préparation s’égoutter. Une fois égoutté, lassez votre gâteau dégeler tranquillement au réfrigérateur.

*La purée de passion se trouve facilement dans les rayons frais, notamment chez Grand Frais. Eventuellement, il peut s’agir d’un coulis, vérifiez le dosage de sucre et surtout, l’absence d’eau.


Les recettes vous sont proposées gratuitement et avec plaisir pour une utilisation limitée strictement à un cadre privé et familial. Les recettes, ainsi que l'ensemble des textes et photos de ce site ne sont pas libres de droits. Les contenus sont la propriété de l'auteur du site et sont protégés par le code de la propriété intellectuelle.
Toute reproduction ou utilisation sans une autorisation préalable écrite de l'auteur est strictement interdite. Egalement, toute utilisation des contenus de ce site dans un cadre public et/ou dans le cadre d'une activité économique est interdite.

Les épices rient !


Infos pratiques...
recipe image
Recette :
Gâteau chocolat passion sur croustillant aux noisettes, glaçage rocher
Publiée le :
Temps de préparation :
Temps de cuisson :
Temps total :
Note moyenne
51star1star1star1star1star Based on 6 Review(s)

16 Commentaire

  • ny
    Publié 4 janvier 2009 à 15 h 38

    Rhooo…je suis toute rouge dit donc! Merci bien pour tout ces compliments! J’ai eu la même réaction que toi au sujet du nom du gâteau…pas très sexy le gâteau des champions :-/
    Il est franchement pas compliqué à faire et qui plus est, sans cuisson! Et le résultat en jette!
    Meilleurs voeux pour 2009! (^_^)

  • Tiuscha
    Publié 4 janvier 2009 à 16 h 12

    Assez craquant ce mariage lait/passion ,avec le croustillant en plus ! Je comprends que tu aies cédé…
    Bonne année à toi !

  • Clarisse- 15 ans (P'tite tOque)
    Publié 4 janvier 2009 à 16 h 26

    ceci ne peux etre que..
    déliiiicieux !

    J’en veux 😀

  • Mona
    Publié 4 janvier 2009 à 18 h 07

    Miam ! Avec ce froid…un peu de douceur…avec un petit café, çà doit être bien bon ! Merci pour la recette !

  • mickymath
    Publié 4 janvier 2009 à 18 h 15

    il est magnifique!
    bonne année 2009 remplie de bonheur! biises micky

  • Philou
    Publié 5 janvier 2009 à 1 h 06

    Superbe ! Moi aussi, je craque !
    Amitiés

  • sandrine
    Publié 5 janvier 2009 à 12 h 02

    mortel ce croustillant au chocolat !!!!
    très bonne année à toi et à ta famille, qu’elle vous apporte santé, bonheurs et réussite.
    je vous embrasse

  • Mamzelle Gwen
    Publié 5 janvier 2009 à 17 h 38

    Et Christophe qui sort tout nu du gâteau c’est possible ? Comment çà c’est plus noël ? Pffff…

  • Les épices rient
    Publié 5 janvier 2009 à 17 h 55

    @ Mamzelle Gwen : “Christophe, si tu nous entends, tu sais ce qu’il te reste à faire pour faire plaisir à la culinosphère féminine !”
    😉

  • talons hauts & cacao
    Publié 6 janvier 2009 à 16 h 42

    bon en tout cas c’est vrai qu’il en jette ce gâteau et terriblement tentant … même si CM n’est pas sorti de ton gâteau 🙂

  • gourmandelise
    Publié 13 janvier 2009 à 11 h 00

    Quelle belle douceur! Bonne journée.

  • Sandra
    Publié 23 janvier 2009 à 14 h 39

    J’ai très envie de le tester, dommage que le glaçage ait perdu sa brillance, pas d’explication ni de solution à proposer pour ça?

  • Les épices rient
    Publié 25 janvier 2009 à 11 h 50

    @ Sandra :

    Un grand merci de l’intérêt porté à cette recette !
    Toujours pas d’explication pour le glaçage : peut-être que cela vient du chocolat, ou encore d’un choc thermique ?
    Cela dit, il faut toujours garder à l’esprit que les professionnels ont du matériel et des matières premières auxquels nous n’avons pas toujours accès, d’où cette différence sans doute ?
    Une chose est sûre, au goût, c’était un glaçage parfait !!

    Ma solution : peut-être que tu pourrais tester un glaçage d’une autre recette ?

    A bientôt & bon dimanche !

  • saveurset secretsde chef
    Publié 7 septembre 2009 à 13 h 37

    Pour le glaçage, le choix des ingrédients est important, mais la technique l’est encore plus…
    Le chocolat est un produit trés fragile, que l’on doit utiliser avec prudence.
    Nottament, la température de cuisson…max 50°C
    Lorsque l’on réalise un glaçage, il ne faut jamais le passer au froid avant de glacer le gâteau, c’est une erreur. En revanche, il faut que le gâteau soit trés froid voir passer au congel est que le glaçage soit tiède presque chaud. C’est le choc termique qui va faire que le glaçage va adhérer et garder sa brillance…
    Il faut rééssayer …
    Bon courage
    salutations gourmandes
    O.P

  • Auteur de l’article
    Les épices rient !
    Publié 7 septembre 2009 à 17 h 17

    @ saveurs et secrets de chef : merci beaucoup pour cette information que j’ai lue avec beaucoup d’attention. Désormais tout est clair, et je comprends mieux ce qu’il s’est passé !
    Je vous remercie infiniment de vos explications et j’en prends bonne note pour mes prochains essais de glaçage !
    Au plaisir de vous revoir sur Les épices rient !
    A bientôt

  • Cheyenne
    Publié 21 décembre 2016 à 13 h 14

    Pour les fruits de la passion vous pouvez les trouver chez Monin dans leur collection les fruits de Monin…. joyeux Noël

Laisser un commentaire

Depuis 2007, Les épices rient ! est le site n°1 en France spécialiste de la cuisine aux épices. Plusieurs centaines de recettes vous attendent, faciles à préparer : cocktails, amuse-bouche, plats mijotés, desserts… Chaque recette a été préparée avec ❤️

©Les épices rient ! 2007 – 2024
Les photographies et textes de ce site ne sont pas libres de droit : ils ne peuvent être reproduits sur aucun autre support, sauf avis contraire ou autorisation écrite du propriétaire du site.
Mentions légalesConfidentialité des données