Comment cuire une oie au four : mes conseils

Publié le 0

L’année dernière, pour les fêtes, nous avons eu envie de cuisiner une belle oie au four. Et comme ce n’est pas la première fois que nous cuisinons de l’oie à la maison, j’avais envie de partager avec vous mon expérience, mes conseils et infos utiles/pratiques concernant la cuisson de l’oie. J’ai donc profité de ce repas pour prendre le temps de faire des photos, prendre de nombreuses notes pendant la cuisson et compléter mes informations avec les conseils des éleveurs.

Sur cette page, vous pouvez aussi retrouver ma recette d’Oie fermière d’Anjou cuite au four. Cela étant, avant de vous lancer dans la recette, je vous invite VRAIMENT à prendre le temps de lire cet article que j’ai préparé pour vous. Vous y trouverez plein d’informations très utiles pour réussir avec succès la cuisson de votre oie 🙂 !

Le sommaire de cet article (cliquez sur les liens pour accéder à chaque partie) :

1. La cuisson de l’oie au four : quelques infos utiles à savoir

2. Dans quel plat cuire mon oie ?

3. Comment préparer et assaisonner votre oie ?

4. Une oie : pour combien de personnes ?

1. La cuisson de l’oie au four : quelques infos utiles à savoir

Je vais vous parler ici de la cuisson de l’oie au four, surtout si c’est la 1ère fois que vous cuisinez cette volaille. L’oie est une volaille toute grassouillette : lorsque vous allez l’examiner, vous verrez qu’entre la peau et la chair, il y a une belle épaisseur de graisse sur tout l’animal, qui va fondre à la cuisson.

Il y a quelques années, personne ne m’avait expliqué comment cuire une oie, alors je l’avais simplement mise dans un plat, telle quelle, et hop, au four pendant deux bonnes heures. Et là…j’ai vu ma cuisine se transformer en véritable « fumoir » pendant toute la durée de la cuisson. En effet, lorsque l’oie cuit, elle rejette du gras…beaucoup de gras…et du jus de cuisson, ce qui crée des projections en quantité folle. Si bien que votre jolie oie va gentiment recrépir tout l’intérieur de votre four et par-là même, créer une fumée assez importante qui va envahir votre cuisine, voire votre pièce de vie si vous avez une cuisine ouverte… Bonne ambiance le soir du réveillon 😀 L’odeur a persisté pendant des jours…quant au four…pfff…bref, vous avez compris 😉

Ayant gardé cela en mémoire (je vous jure que ça ne s’oublie pas), j’ai opté pour une cuisson au four mais en protégeant mon oie afin qu’elle ne recrépisse pas mon four. Cette fois-ci, j’avais bien décidé de ne pas me laisser faire 😀

Le résultat était parfait, plus de fumée !!

En résumé, la cuisson au four, c’est génial ! Mais pensez à bien protéger votre four des projections en fermant votre plat avec du papier cuisson, le tout recouvert de papier aluminium (pour maintenir le papier cuisson autour du plat).

2. Dans quel plat cuire mon oie ?

Equipez-vous d’un plat d’une taille adaptée à votre oie (ça parait évident mais pensez à vérifier…) et surtout : UN PLAT CREUX ! C’est hyper important car l’oie rejette du gras + du jus de cuisson en quantité importante. Dans mon cas, j’ai récupéré 1,3 litres. Songez aussi que :

– Votre volatile repose dedans, ce qui fait augmenter le niveau de liquide

– Lorsque vous allez sortir votre plat du four, il faut que les bords soient suffisamment hauts pour que vous puissiez manipuler votre plat dans de parfaites conditions de sécurité, sans vous ébouillanter. Il ne faut donc surtout pas que votre jus de cuisson arrive à ras bord. Je préfère le préciser…prenez toutes les précautions qu’il faut !

3. Comment préparer et assaisonner votre Oie ?

Oie fermière rôtie au four : préparation

A l’instar du Chapon de Pintade que j’avais préparé ici, ma préparation préférée pour une oie fermière est une préparation simple. Il faut bien comprendre que les volailles qui possèdent une chair fine et savoureuse s’imprègnent des parfums de tout ce que vous pourriez mettre à l’intérieur. Les arômes sont décuplés. Cela est particulièrement vrai pour l’oie, le chapon, le chapon de pintade… Mais la viande d’oie est si délicieuse et parfumée qu’elle se suffit à elle-même et mérite d’être cuisinée dans son plus simple appareil. En tout cas, c’est mon avis qui résulte de mon expérience très personnelle. Mon assaisonnement idéal est donc : juste un tour de moulin à poivre (un excellent poivre par contre !!) et un tour de moulin à sel après cuisson. Cela étant, encore une fois, il s’agit de mon avis très personnel, à chacun sa version 😉

J’ai aussi lu beaucoup de recettes où l’on conseille de mettre un oignon (entier), des échalotes dedans, un clou de girofle…ou plein d’autres choses. Ayant déjà tenté l’expérience, le résultat n’a jamais été génial (je pèse mes mots) et c’est assez contrariant lorsque vous avez dépensé 70-80€ dans une volaille. Cette chair est si délicieuse au naturel… Pourquoi vouloir lui rajouter à tout prix plein de trucs dedans ?

Ceci étant, j’ai quand même mis quelques lamelles d’oignons (6-7 fines lamelles, surtout pas un oignon entier) et j’ai trouvé que cela avait laaaaargement assez parfumé mon oie. Ce serait à refaire, je ne mettrai rien dedans car cela n’apporte rien d’intéressant. Ceci dit, chacun fait comme il veut 😉 mais puisque je suis sur mon blog, j’avais envie de partager mon avis avec vous, surtout si vous cuisinez de l’oie pour la première fois. Parce que vu le prix de la bête, autant ne pas se planter, hein 😛 ?

Et pourquoi pas la cuire avec des pommes autour ? Les pommes, c’est doux, ça parfume pas trop… 😀

Alors…le coup de l’oie avec les pommes qui cuisent autour…moi, j’aimerais bien qu’on m’explique le truc 🤔 Car de mon point de vue, cela ne va pas du tout avec l’oie : tout simplement parce qu’avec une cuisson au four, vous aurez plusieurs centimètres de gras au fond de votre plat. Eh oui : entre 1 litre et 1,5 litres de gras au fond du plat, ce qui est normal. Alors…chacun des habitudes, mais perso, manger des pommes qui ont cuit noyées dans un bain de graisse d’oie…non merci. En revanche, vous pouvez mettre des pommes dedans si ça vous fait plaisir. Par contre, vous pourriez être déçu par l’état des pommes après 2 heures de cuisson dans la carcasse de l’oie…c’est bof…(déjà tenté). Le mieux est de cuire vos pommes (ou poires) à part pour faire un vrai accompagnement. Là, ce sera délicieux (et présentable).

4. Une oie : pour combien de personnes ?

Je n’aime pas trop répondre à cette question parce que ça dépend de tellement de choses : à commencer par la volaille en elle-même mais aussi la composition de votre repas, l’appétit de chacun etc. Ceci étant, je viens vous donner quelques indications…

Déjà, il faut savoir qu’une oie possède une carcasse énorme, en forme de « tunnel » . Cette carcasse est assez lourde, je l’ai pesée : environ 1,8kg pour la carcasse + les os pour mon oie de 4,8kg. Mais cela ne s’arrête pas là car il faut aussi ôter le poids de la graisse fondue et du jus de cuisson : environ 1,3 litres rejetés. Ainsi, il reste environ 1,4kg à 1,8kg de viande sur une oie de 4,8kg environ.

Ok, donc on ne mange pas à 12 sur une oie, en fait ?

Ah non…pas du tout 😉 Plus précisément, en partant sur une pièce de 4,8kg (prête à cuire, évidée, sans les plumes…), une telle volaille peut être servie pour 2 à 6 personnes, certains iront jusqu’à 7/8 personnes, mais bon, je trouve que ça fait un peu juste, à vous de voir…

😀 Ah bah merci, on est bien avancés, là !

Oui, alors à 2 : vous aurez de quoi faire plusieurs repas. Pour 6 personnes : si vous servez cette volaille au milieu d’un repas festif, avec un apéritif un peu copieux avant et si les 6 convives ne sont pas tous méga affamés, ça le fera sans souci. Personnellement, je prendrais une oie de 4,5kg pour 4/5 personnes en préférant avoir des restes, ceci correspond à mes habitudes personnelles, après, vous faites comme vous avez l’habitude 😉

Lire ma recette : Oie fermière d’Anjou, cuite au four

Les textes et photographies ne sont pas libres de droit et sont la propriété de www.lesepicesrient.fr . Toute copie/utilisation/reproduction, même partielle, n’est pas autorisée, merci de votre compréhension.

Partager sur les réseaux sociaux

Laissez-moi un petit message au sujet de cet article...

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Afin de vérifier que vous êtes bien un internaute et non un robot, merci de compléter cette opération de mathématique toute simple : *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Pas encore de commentaire.